Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 00:10

L'Etat massacre des bouquetins, espèce protégée. Mon analyse :

 http://lebruitduvent.overblog.com/2013/12/la-vie-animale-comme-variable-d-ajustement.html 

 

Il existe une pétition, je vous invite à la partager :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Petition_Stop_a_labattage_des_bouquetins_du_Bargy

Repost 0
Published by Matthieu Stelvio - dans Erosion de la biodiversité
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 21:09

 

 

 

   L’Alpe d’Huez, c’est plus de 900 canons à neige et 81 remontées mécaniques… (1) Toutes ces infrastructures ont fait perdre leur poésie à de nombreux lacs et sommets ! Et ce n’est pas suffisant ; les businessmen de l’or blanc en redemandent encore ! Leur argument ? Toujours le même : l’économie locale ! Mais, lorsqu’on commence à approcher le chiffre de 1 canon à neige par habitant, ne serait-il pas temps d’interroger un système économique aussi peu respectueux de l’environnement ?

 

TRANSPARENCE ?

   Ras-le-bol ! Tout se fait dans le dos des citoyens ! Personne n’est au courant de rien ! Dans leur coin, quelques hommes de pouvoir font leur sauce, et se débrouillent pour que rien ne s’ébruite ! Les exemples sont nombreux. En 2005, un projet de liaison Alpe d’Huez – Clavans est mijoté dans le dos du maire adjoint de Clavans ! (2) En 2006, l’association FRAPNA dénonce un manque de transparence sur un projet de liaison Alpe d’Huez – Saint Sorlin ! (3) En 2010, le directeur des pistes de l’Alpe d’Huez évoque la création d’une retenue artificielle d’eau de 100.000 m3 pour multiplier les canons à neige du côté de Sarenne. (4) Plus tard, sans que personne ne s’en aperçoive, le volume du bassin passe de 100.000 m3 à 165.000 m3 ! (5) En 2013, dans la révision du Plan Local d’Urbanisme d’Huez, le commissaire enquêteur conclut qu’il n’y a pas eu de concertation approfondie, que les études des projets d’avenir de la station sont obsolètes et incomplètes, et qu’il n’y a pas de raison de construire 6000 lits de plus alors que le taux de remplissage des lits existants est insuffisant… (6) Bref, toute cette tambouille devient écœurante !

   En 2012, le maire du Freney d’Oisans déclare qu’une étude technique sur la liaison de l’Alpe d’Huez et des Deux Alpes va être lancée, et il souhaite que cette étude soit subventionnée par le Conseil Général ! Pour avoir l’information, il faut avoir la curiosité d’aller fouiller dans les comptes rendus des conseils municipaux ! (7) A l’échelle du département, peu de monde a entendu parler de ce projet pharaonique qui permettrait de créer le plus grand domaine skiable de France, et qui défigurerait, de façon irréversible, l’Oisans ! (8)

 

TROP DE POUVOIRS ENTRE LES MAINS DE CERTAINS ?

   Entre l’Alpe d’Huez et les 2 Alpes, il y a donc une petite ville : le Freney d’Oisans ; et c’est le maire de cette petite ville qui souhaite lancer l’étude de liaison… On peut imaginer qu’il aura du mal à convaincre le Conseil Général… Pas tant que ça puisque ce maire est également conseiller général vice-président de la commission de l’équipement des territoires de la montagne. (9) C’est tout juste si lorsqu’il demande une subvention, il ne se la demande pas à lui-même ! Par contre, on peut imaginer que ce maire aura vraiment beaucoup de mal à convaincre le Président du Parc National des Ecrins, car ce dernier est censé lutter pour la préservation de la nature…. Pas tant que ça puisque le Président du Parc National des Ecrins, c’est lui ! (10) Et ce n’est pas tout, le maire du Freney est aussi Président de la Communauté de Communes de l’Oisans et Président d’Isère Tourisme. (11) Les réunions doivent être houleuses : pour débattre de l’avenir de l’Oisans, le maire du Freney n’a qu’à mettre plein de chaises autour d’une table, passer d’une chaise à l’autre, et se donner la parole à lui-même !

 

ETE, HIVER : PAS DE REPIT POUR LES MONTAGNES !

   Si l’Alpe d’Huez est une station de ski l’hiver, elle tend à devenir une station de vélo l’été qui, année après année, prend de l’ampleur (chaque jour, des centaines de cyclistes montent les 21 lacets de l’Alpe d’Huez). (12) En résumé, l’hiver, il faut des infrastructures pour les skieurs ; et l’été, il faut des infrastructures pour les cyclistes (de belles routes lisses…). On n’en voit jamais le bout ! Le directeur de l’Office du Tourisme de l’Alpe d’Huez a déclaré vouloir faire de sa commune : « la capitale mondiale du vélo » ! (13) Pour cela, en plein été, les remontées mécaniques sont réactivées pour permettre à des vttistes paresseux de s’offrir « des descentes de rêves ». Pour construire « cette capitale mondiale du vélo », il faut faire venir les foules, les télés, les sponsors ; et pour cela rien de mieux que le Tour de France ! Et si les organisateurs du Tour veulent qu’on leur refasse une route pour permettre de pimenter leur épreuve, les élus locaux obéissent sans sourciller ! (14) 500.000 euros pour refaire la route pastorale de Sarenne ? Tant que personne ne râle : pas de souci ! 500.000 euros pour dix minutes de télé ? Tant que personne ne râle : pas de souci ! La route à refaire traverse des zones sensibles ? Et alors ? La faune et la flore, ça ne rapporte rien ! Concernant le financement des travaux de cette route, des élus affirmaient qu’ils étaient financés par la Communauté de Communes de l’Oisans. (15) Les opposants au passage du Tour de France au Col de Sarenne ont demandé au Conseil Général de l’Isère si le département participait au financement. Pendant des mois, et après plusieurs relances, nous n’avons obtenu aucun retour ! La réponse est arrivée le 13 mai, le jour du début des travaux… et elle était positive : le Conseil Général finance les travaux à hauteur de 50% ! Le déficit de transparence va encore plus loin, car les organisateurs du Tour de France ont demandé à ce que la route soit refaite dès 2010 (16) ; et les travaux ont commencé dès 2011. (17) Mais le lien entre les travaux et le Tour de France n’a été publiquement révélé qu’en octobre 2012, au moment de l’annonce officielle du parcours ; si bien que les associations environnementales n’ont pu intégrer le débat que pour les travaux de 2013 (ce qu’elles ont fait efficacement) ! (18)

 

TAISEZ-VOUS !

   Ces manques de transparence répétés sont insupportables. Les médias locaux ont leur part de responsabilité. Ainsi, le journal régional Le Dauphiné Libéré peut se montrer partial, et est allé jusqu’à oser titrer « Des enneigeurs pour sauver le glacier de Sarenne ? ». (19) Pour l’anecdote, le Crédit Mutuel est actionnaire du Dauphiné Libéré (20) ; et la Lyonnaise des Banques, qui appartient au Crédit Mutuel, est actionnaire de la Société d’Aménagement Touristique de l’Alpe d’Huez ! (21)

   Les grandes stations sont protégées, et ce manque de transparence est généralisé ! Les personnes porteuses d’un discours qui ne va pas dans le sens de l’industrie du ski sont mises à l’écart, et aucun journaliste ne s’y intéresse. Carmen De Jong, qui étudie l’impact environnemental de la neige artificielle, a été poussée à la démission ; elle a été victime d’un chantage très important sur son salaire ! (22) Michel Garnier, documentariste essayant de tourner un reportage sur le sujet, déclare « qu’il faut parler de la neige artificielle d’une certaine manière pour avoir le droit à la tribune des médias. (…) Le discours scientifique n’apparaît pas dans la région Rhône Alpes ». (22)

 

LES MONTAGNES NOUS APPARTIENNENT !

   Qui décide de l’avenir de nos montagnes ? Qui décide de l’avenir de toutes ces vastes étendues inhabitées ? N’y a-t-il aucun moyen de stopper cette machine économique qui ne cesse de s’emballer ? 1 remontée mécanique pour 20 habitants, n’est-ce pas suffisant ? Jusqu’où faudra-t-il aller pour créer de l’emploi ? En Oisans, le seuil critique est largement atteint ; au bout d’un moment, il faut savoir dire : « Ça suffit ! Vous vous mettez 38 millions d’euros dans les poches chaque année, il faut arrêter ! » (8) N’y a-t-il pas des alternatives économiques qui permettraient de préserver les paysages, la faune et la flore ? N’y a-t-il pas, en France, des villages de 1400 habitants qui réussissent à s’en sortir autrement ?

   Des hommes de pouvoir ont la volonté d’étendre le domaine skiable de l’Alpe d’Huez. Restons vigilants, défendons notre vision des montagnes, et gardons en tête que chez les prédateurs, la discrétion et la patience sont de grandes qualités. Contre l’extension du domaine skiable de l’Alpe d’Huez, contre ce Grand Projet Inutile...

 

Signons cette pétition : http://www.avaaz.org/fr/petition/Non_a_lextension_de_lAlpe_dHuez_Grand_Projet_Inutile/

 

 

 

 

 

 

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/L'Alpe_d'Huez

http://sauvons.clavans.free.fr/Lu%20dans%20la%20presse/2005_10_3_dauphine.pdf

http://sauvons.clavans.free.fr/Lu%20dans%20la%20presse/article%20frapna.jpg

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2010/06/14/des-enneigeurs-pour-sauver-le-glacier-de-sarenne

http://www.isere.gouv.fr/content/download/11402/73889/file/LeFreneyRetenueHerpieRapport.pdf

http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=plan%20local%20d'urbanisme%20d'huez&source=web&cd=2&ved=0CDIQFjAB&url=http%3A%2F%2Fwww.alpedhuez-mairie.fr%2Fdl.php%3Ftable%3Dani_fichiers%26nom_file%3D130312_plu_huez_conclusions.pdf%26chemin%3Duploads%2F_mairie_alpe_huez&ei=DwrUUaq3O5CYhQfJk4HYCA&usg=AFQjCNFP5R4ZrSXDZaVPCs6lC65Jaivxuw&bvm=bv.48705608,d.d2k

http://freneydoisans.com/mairie/?p=690 et http://www.ccoisans.fr/upload/document/d/121003-011045-cr-cco-24-mai-2012-r.pdf

http://www.lapassionduski.com/?page=classement-stations-de-ski

https://www.isere.fr/commission?itemid=1&title=c-commission-de-lagriculture-de-lequipement-des-te&page=1

10 http://www.ecrins-parcnational.fr/actus/64-le-parc-national/994-dernieres-retouches-pour-la-charte.html

11 http://www.christian-pichoud.com/Profession_de_foi/Profession_de_foi_2011_candidat_le4a12h30.pdf

12 http://www.photobreton.com/consulter/images.asp?AlbumID=256528&LangueID=1&dossierID=256497

13 http://www.youtube.com/watch?v=fzMqmg1Ze2o

14 http://alpes.france3.fr/2012/10/25/l-alpe-d-huez-isere-l-etape-reine-du-tour-de-france-2013-130787.html

15 http://lebruitduvent.overblog.com/7juin2013 et http://www.ledauphine.com/isere-sud/2012/09/23/le-tour-2013-passera-deux-fois-a-l-alpe-d-huez et http://www.youtube.com/watch?v=fzMqmg1Ze2o

16 http://www.ledauphine.com/actualite/2012/10/25/l-alpe-d-huez-au-sommet

17 http://www.ledauphine.com/isere-sud/2012/09/23/le-tour-2013-passera-deux-fois-a-l-alpe-d-huez

18 http://fr.calameo.com/read/000489355aa3c97f1ce51

19 http://www.ledauphine.com/isere-sud/2010/06/14/des-enneigeurs-pour-sauver-le-glacier-de-sarenne

20 http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Dauphin%C3%A9_lib%C3%A9r%C3%A9

21 http://www.societe.com/societe/societe-d-amenagement-touristique-de-l-alpe-d-huez-et-des-grande-s-rousses-775595960.html

22 http://www.franceculture.fr/emission-terre-a-terre-changement-climatique-et-neige-de-culture-2013-03-16

Repost 0
Published by Matthieu Stelvio - dans Erosion de la biodiversité
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 18:34

Après l'Afrique, l'Amérique, l'Antarctique, l'Asie, l'Europe et l'Océanie, il semblerait que deux nouveaux continents soient actuellement en formation.

Défiant toutes les lois de la tectonique des plaques, ces deux mondes (qui ont déjà une superficie de plusieurs millions de kilomètres carrés!) se forment à une vitesse phénoménale; l'un d'eux dans le Pacifique, l'autre dans l'Atlantique. Actuellement peuplés d'oiseaux, certains ne tarderont pas à voir dans ces nouveaux territoires, nommés GEPGP et AGP par les scientifiques, une terre d'accueil pour les futurs réfugiés climatiques.

Ce qui étonne le plus, c'est le fort contraste entre la composition minérale de nos continents préhistoriques et la curieuse mixture constituant ces bébés continents. Le recueil de quelques échantillons provenant du Great Eastern Pacific Garbage Patch  a de quoi en surprendre plus d'un: rien d'autre que des bouchons, cagettes, bouteilles, fragments de plastique, cartouches vides et filets...

 

Charriés par les courants marins, nos déchets plastiques, qui se dégradent en moyenne en 500 ans, convergent vers des zones océaniques de hautes pressions; et, dans ces zones qui n'en finissent pas de s'étendre, la densité de plastique (de 200000 à 750000 fragments par kilomètre carré ; de 10 à 30 mètres d’épaisseur) est si élevée que certains commencent à parler de nouveaux continents! La superficie de la Plaque du Pacifique Nord est de 3,4 millions de kilomètres carrés (environ 7 fois la superficie de la France). Des études seraient en cours concernant l'existence de plaques de déchets dans l'Atlantique Sud, le Pacifique Sud et l'Océan Indien.

 

De nombreux animaux confondent le plastique et les planctons; et c'est ainsi que des oiseaux meurent l'estomac éclaté. Quant aux tortues et aux dauphins, ils confondent les sacs en plastique et les méduses, et finissent asphyxiés. 260 espèces sont actuellement menacées, et avec elles, un nombre non évaluable d'écosystèmes. En dehors de ces continents flottant, les Océans contiennent tout de même déjà 6 fois plus de plastique que de planctons.

En outre, les effets dévastateurs du plastique sur l’environnement pourraient être bien pires que ce que nous imaginons : ainsi des chercheurs ont prouvé que certains plastiques se décomposaient en perturbateurs endocriniens ; et que par conséquent, ils pourraient induire d’importants bouleversements d’écosystèmes (la fertilité humaine serait même touchée !).

 

Quant au plastique que nous enfouissons, en privant les terres de dioxygène, il les rend stérile. Et les peuples qui n'ont pas les moyens de cacher leurs déchets les laissent traîner; et c'est ainsi qu'en dehors de nos riches puissances économiques, les routes sont bordées de petites dunes en plastique!

 

Notons que le plastique biodégradable existe (et il représente… moins de 1% des tonnages d’emballage plastique mis sur le marché!). Constitué d’amidons, il se désintègre entièrement et rapidement. Cependant, attention, car la désignation « biodégradable » est parfois usurpée. En effet, certains industriels n’hésitent pas à inscrire « biodégradable » sur des sacs qui sont en réalité « biofragmentables » (ils se désintègrent vite en petites billes de plastique, mais les billes continuent à polluer l’environnement).

 

Le plastique est très difficilement recyclable, car il en existe de très nombreuses variétés ; et l’ensemble de nos déchets plastiques finit tôt ou tard par polluer (que ce soit en libérant des toxines après incinération, en rendant les sols infertiles ou en transformant les océans et les terres en poubelle).

 

Ce qui est révoltant, c’est d’avoir fait, dès les années 1960, du marketing pour nous vendre le plastique comme une matière jetable, alors que c’est un polluant majeur de l’environnement (qui se dégrade en cinq siècles). Mais c’est comme tout : ce qui compte, c’est de faire tourner l’économie du court terme en se rendant propriétaire d’une ressource naturelle (le pétrole), et d’exploiter le filon jusqu’à la moelle. Peu importent les conséquences à long terme : de toute façon, ce sont les générations futures qui paieront, et qui seront dans l’obligation de travailler non pour accomplir leur vie, mais pour tenter vainement de réparer les dégâts de l’impardonnable cupidité de nos sociétés occidentales.

 

Regardez ça: http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2010/03/05/h_4_ill_1314752_albatros-jordan.jpg

 

Le principe du libéralisme est simple: hériter de la planète de ses ancêtres, et transmettre des continents d'ordures à ses enfants. Mais on connaît la chanson: la Terre est plate, et aucun autre système n'est possible.

 

Sources :

 

 http://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_de_d%C3%A9chets_du_Pacifique_nord
 http://fr.wikipedia.org/wiki/Plaque_de_d%C3%A9chets_de_l'Atlantique_nord
 http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/03/05/un-continent-de-dechets-plastiques-a-ete-decouvert-dans-l-atlantique-nord_1314831_3244.html
 http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1471_continent_dechets_pacifique_nord.php
 http://fr.ekopedia.org/Mati%C3%A8res_plastiques#Les_biod.C3.A9gradables_et_fragmentables
 http://www.detrompelemonde.com/2009/07/19/les-charlatans-du-virage-vert-ou-le-greenwashing/
 http://www.lefigaro.fr/sante/2009/04/21/01004-20090421ARTFIG00013-faut-il-bannir-les-bouteilles-d-eau-en-plastique-.php
 http://www.bioplastiques.org/images/documents/Dossier%20de%20P/Note%20Club%20Bio-plastiques%20oct%202007%20(cpt).pdf

 

GEPGP = Great Eastern Pacific Garbage Patch

AGP = Atlantique Garbage Patch

Matthieu Stelvio

Repost 0
Published by Matthieu Stelvio - dans Erosion de la biodiversité
commenter cet article